C'est vraiment super que vous décidiez d'animer une mangeoire de quartier !


Quelques considérations importantes avant de débuter

Se lancer dans l'aventure d'une mangeoire de quartier, voilà qui va être passionnant... mais qui demande aussi un peu de rigueur ! Une mangeoire de quartier implique qu'en tant que porteur, vous veilliez à ce qu'elle soit bien entretenue (pour être un vrai exemple) et que vous soyez en capacité de proposer (même peu souvent) l'une ou l'autre rencontre autour de celle-ci (pour observer collectivement par exemple). Ces points sont à prendre en compte avant de vous lancer.
Il est important que les mangeoires de quartier soient des exemples à suivre !
Cela dit, l'investissement peut être très raisonnable et l'animation d'une telle mangeoire vous apportera beaucoup de satisfaction et de reconnaissance de la part du quartier.

A quoi ressemble une mangeoire de quartier ?

C'est une mangeoire placée dans un endroit de passage, en tout cas visible de tous. Elle est gérée par une personne (ou un groupe de personnes) qui veille à ce qu'elle soit toujours bien alimentée. A quelques mètres de celle-ci, un panneau informatif (voir exemple à droite) présente la mangeoire et invite les passants à venir vivre, à une date et heure donnée, une séance d'observation collective sous les conseils du porteur de la mangeoire.

Quelles démarches effectuer ?

Voici en gros les démarches que vous pourriez devoir effectuer pour installer votre mangeoire

  1. Bien réfléchir à votre capacité d'animer et d'entretenir cette mangeoire de quartier (vous donner le temps de...)
  2. Trouver un endroit propice où placer celle-ci.
    • Les parcs sont idéaux mais demandent souvent une autorisation préalable (voyez notre courrier type )
    • Les cours d'école moyennant le fait que la mangeoire soit visible de l'extérieur
    • Un jardin de particulier (ici aussi il est nécessaire que la mangeoire soit visible de l'extérieur)
    • La pelouse devant l'église (moyennant accord du propriétaire)
    • Les abords de la maison de village (moyennant accord du propriétaire)
    • L'orée d'une prairie ou d'un champ (moyennant accord du propriétaire)
    • ...
  3. Réaliser votre poste de nourrissage
    • Il est souvent possible de construire vos mangeoires avec des matériaux de récupération (palettes ou chutes de bois)
    • Si ça vous tente, pourquoi ne pas déjà passer en mode "collectif" et construire ce poste de nourrissage avec des voisins
    • Des plans sont disponibles sur le web (voir plus bas)
    • Des mangeoires sont en vente dans de nombreux magasins ou directement en ligne comme sur ce site.
  4. Placer la mangeoire et le panneau informatif
    • Nous avons rédigé pour vous un panneau informatif (voir ci à côté)
      • Il fait 60cm/120cm et est à imprimer sur aludibon (chez www.vedi.be par exemple)
      • Vous pouvez bien sûr l'imprimer ailleurs ou sur un autre support
      • Contactez les associations nature proches de chez vous, il n'est pas impossible qu'elles vous offrent l'impression du panneau
      • Vous êtes bien sûr complètement libre de faire votre propre panneau informatif
      • Cela dit, nous pensons qu'il est ABSOLUMENT nécessaire qu'un panneau informatif soit présent, ne fusse que pour expliquer la démarche et indiquer les temps d'observation collectifs
  5. Alimenter votre mangeoire et veiller à ce qu'elle reste en bon état et bien alimentée
  6. Organiser de temps à autre une animation autour de celle-ci
image mangeoireduquartier.jpg (0.5MB)
Lien vers: https://cloud.criemouscron.be/s/gCoWAFamNb9e2sw
Cliquez pour télécharger ce panneau en pdf

Construire et installer sa mangeoire

Dans l'idéal, votre poste de nourrissage proposera de la nourriture en hauteur et au sol. De nombreux oiseaux trouveront ainsi leur bonheur. Le nourrissage au sol doit se faire sur une planche. Une mangeoire plateau peut remplacer le nourrissage au sol car les mêmes oiseaux la fréquentent. Dans tous les cas, vos mangeoires seront régulièrement nettoyées (brosse dure et savon ou eau de javel,...). Ceci permettra de diminuer le risque de propagation de certaines maladies (salmonellose, trichomonose, variole aviaire,...) entre les oiseaux fréquentant le poste de nourrissage.

Une mangeoire trémie

image Capture_decran_20181122_a_151417.png (50.4kB)
Elle offre une réserve de graines. Vous pouvez en placer plusieurs (c'est même mieux) mais veillez à ne mettre qu'un seul type de graines par mangeoire. Nous conseillons les graines de tournesol noir (idéalement) ou strié. Orientez la mangeoire du côté opposé aux pluies et vent dominants.

Une mangeoire plateau et/ou au sol (sur une planche)

image Capture_decran_20181122_a_151407.png (36.6kB)
Alimentez cette mangeoire avec un mélange de graines. Ces mélanges sont en vente dans de nombreux magasins. On peut également réaliser soi-même son mélange. Dans ce cas, nous recommandons entre autre le grau d'avoine, le niger, le millet, l'alpiste, la navette, le tournesol, les noix et cacahuètes décortiquées, le blé, l'orge le maïs concassé. Vous pouvez également y déposer des pommes.

Des silos

image Carduelis_carduelis_United_Kingdom_two_at_garden_bird_feeder8.jpg (0.7MB)
Un type de graines par silo. Idéal pour les graines de niger fortement appréciées des chardonnerets et des tarins. Dans les silos grillagés, vous pouvez mettre des cacahuètes décortiquées.

Des boules de graisses

image airwolfhound.jpg (0.1MB)
Vous pouvez les réaliser vous-même ou les acheter directement. Evitez les boules de graisse dans un filet plastique (risque de blessure). Des supports pour boules de graisse existent (ici par exemple) !


Déclarer sa mangeoire pour la faire apparaître sur la carte

Lorsque vous avez installé votre mangeoire et que vous avez pu déposer un panneau informatif à destination des passants, il est temps maintenant de faire apparaître votre mangeoire sur la carte. Pour cela, rendez vous sur cette page et remplissez le formulaire. Une photo de votre mangeoire rendra la fiche de présentation de celle-ci beaucoup plus agréable.

Alimenter sa mangeoire

En prenant la décision de nourrir les oiseaux pendant l'hiver, vous vous engagez à ce qu'ils puissent toujours trouver de la nourriture dans votre poste de nourrissage. En effet, ils s'habitueront à venir chez vous et un arrêt brutal de nourriture pourrait leur être fatal. Alimentez vos mangeoires par petites quantités et préférentiellement le matin. C'est à ce moment que vos petits protégés seront les plus gourmands.

Animer sa mangeoire

La mangeoire du quartier c'est aussi et surtout le prétexte pour faire découvrir à son voisinage les oiseaux et comment les aider.
Pour ce faire, vous trouverez ici un modèle d'invitation que vous pourriez faire circuler dans le quartier pour inviter vos voisins à votre prochaine séance d'observation.
Lors de l'animation, vous pourriez par exemple
  • présenter le concept de mangeoire du quartier
  • expliquer ce qu'est une mangeoire et à quoi elle sert
  • proposer un temps d'observation collectif et discuter des oiseaux vus
  • inviter les participants à revenir voir la mangeoire de temps à autre et à encoder leurs observations sur ce site.
  • inviter les participants à vous rejoindre (avec d'autres amis) lors de votre prochaine séance d'observation collective

Soigner la convivialité est un facteur important lors de tout rassemblement. Vous pouvez proposer à chacun de ramener un petit quelque chose à manger ou à boire (vin chaud, chocolat chaud, biscuit,...). Si vous disposez d'un local à proximité, vous pourriez proposer de réaliser collectivement des boules de graisse pour le poste du quartier ou pour chez soi.